Inscription entreprises

Inscription

Pas encore de compte ? Pré-inscrivez-vous !
Un conseiller vous contactera pour valider votre inscription avec vous dans les 48 heures.

Faites connaissance et rapprochez-vous de vos clientes et prospects, d'une manière différente et conviviale :

Devenez le parrain de soirées de nos membres en participant aux soirées LADIES HOUR.
Louez un espace publicitaire en tant que «parrain» de notre site féminin.
Devenez membre de LADIES HOUR, en vous abonnant au site en tant que partenaire.

CIBLEZ, CHOISISSEZ, COMMUNIQUEZ : GAGNEZ du temps.

Selon l'Ipsos, plus de 50% des femmes gèrent l'argent du couple et 80% exercent leur influence sur les décisions d'achats dans le foyer.

Faites des nouvelles rencontres amicales sur notre site 100% féminin.

Répondez aux propositions de sorties organisées près de chez vous par Ladies Hour.

Restez en contact avec vos amies à travers notre plateforme, grâce à votre compte membre.

Je m'inscris

Le 1er site de sortie entre amies

Mettez vous à l'heure des ladies sur ladieshours.com

L'Inscription est gratuite car l'amitié n’a pas de prix !

LES PETITS BOBOS DE L’ETE…

Posté par le 2 juillet 2013, dans la catégorie | 1 Commentaire

L’été, c’est la saison des barbecues, des balades en forêts, des repas en terrasse, des piques niques, du sport de plein air, c’est la dolce Vita ! Mais évidemment, des troubles fêtes  viennent nous gâcher la […]

L’été, c’est la saison des barbecues, des balades en forêts, des repas en terrasse, des piques niques, du sport de plein air, c’est la dolce Vita !

Mais évidemment, des troubles fêtes  viennent nous gâcher la vie.

Voici pour vous une petite compil spéciale « bobos de l’été » offerte par l’équipe de LADIES HOUR.

Bel été à toutes, et surtout: prenez soin de vous!

Les troubles-fête à pattes:

  • MOUSTIQUES ET FOURMIS

A FAIRE :

Nettoyer la piqûre à l’eau et au savon.

Appliquer une crème contre les démangeaisons.

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR :

Porter des vêtements à manches longues et des pantalons de couleur claire, qui attirent moins les moustiques (attirés par couleurs vives, foncées et tissus brillants), et appliquer une lotion anti-moustiques sur les zones de peau qui sont découvertes ainsi que sur les vêtements et la moustiquaire.

  • LA TIQUE

A FAIRE

La retirer au plus vite : appliquer un tampon de coton avec de l’éther. (L’emploi d’alcool ou de produit agressif est à déconseiller, il amènerait la tique à régurgiter)Saisir fermement la tique avec un crochet tire tic ou à défaut avec pince à épiler, au plus près de la peau, tirer sans tordre.

Si la tique se casse, la persistance des pièces buccales dans la peau risque d’entraîner une réaction locale : consulter un médecin. (Cependant, plus aucune transmission de pathogène n’est alors à craindre.)

Les tiques sont extrêmement résistantes. Une fois la tique retirée, ne la jetez pas dans les toilettes ou dans le lavabo Elle ne se noierait pas car de nombreuses espèces sont capables de survivre de 3 jours à plus de 3 semaines sous l’eau Ne l’écrasez pas non plus avec les doigts (vous risqueriez une contamination transcutanée). Jetez la plutôt dans l’alcool ou l’eau de javel, ou enfermez la dans un petit flacon étanche avant de vous en débarrasser…

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR :

-Marcher plutôt au milieu des chemins, éviter le contact des branches basses.

-Les tiques ne tombent en principe pas des arbres, mais en cas de cheveux longs, il est préférable de les rassembler sous un chapeau.

– Porter de vêtements de couleur claire (Les tiques qui n’auront pas pu être évitées seront plus facilement repérées) de préférence serrés aux chevilles, poignets et col. Mettez des chaussures fermées, coincez le bas du pantalon dans vos chaussettes.

-S’auto-inspecter (ou s’inspecter les uns les autres) régulièrement pour retirer les tiques avant la morsure (plus particulièrement les zones de pression)

-Bien entretenir les jardins (feuilles mortes, haies, bosquets…)

-Éviter les zones à risque : les rocher, les cavernes, broussailles, feuilles mortes, les zones de nidification d’oiseaux ou de rongeurs.

BON A SAVOIR :

Zones de prédilection des tiques : tête (surtout chez l’enfant), nuque, poitrine, aisselles, plis du coude, milieu des omoplates, zone de l’aine, arrière du genou, mollets, orteils.

Chez l’enfant de moins de 10 ans les tiques aiment se fixer au niveau de la tête

  • LES AOUTATS

SIGNES :

– envenimations locales ou générales (petite papule boursouflée, rougeâtre de 2 à 3 mm de diamètre, entourée d’une auréole plus claire de 1 mm) au bout de quelques heures;

– démangeaisons très vives au bout de 20 à 30 heures, lorsque les larves se décrochent, et qui peuvent persister pendant 7 jours.

A FAIRE :

-Les lotions alcoolisées (alcool camphré) ou acidulées ainsi que les solutions à base d’huiles végétales ou minérales ont une action apaisante. (Attention : elles provoquent parfois des rougeurs chez certaines personnes).

-Prendre un bain bien chaud en se savonnant au savon de Marseille( a pour but de détruire les aoûtats), puis appliquer un produits apaisants au niveau des zones irritées.

Même après la mort des aoûtats, les démangeaisons persistent et ne diminuent que progressivement (Continuer le traitement quelques jours)

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR :

-Porter des vêtements imperméables, bien fermés, particulièrement au niveau des jambes. N’oubliez pas la couverture pour le pique-nique dominical…

– le souffre en poudre, mélangé à part égale avec du talc et répandu sur les vêtements et sous-vêtements, assure une très bonne protection ;

– divers produits vendus en pharmacie pour guérir les piqûres d’aoûtats ont également une efficacité préventive.

-Pendant les périodes et dans les endroits à risques, des pulvérisations avec des produits acaricides peuvent être appliquées sur les  portions de pelouse situées dans les zones ombragées et humides (ne pas s’allonger sur les parties traitées pendant les 10 jours qui suivent le traitement)

BON A SAVOIR :

Les aoûtats ne sont pas des insectes mais des arachnides (8 pattes) et leur nom commun vient de ce qu’ils sont  particulièrement présents au mois d’août.

L’adulte est inoffensif, ce sont les larves qui viennent sur nous, uniquement…

Les gazons ombragés et humides, près de l’eau, sont les endroits les plus infestés par les aoûtats, en particulier de juillet à septembre.

Les troubles-fête à ailes:

  • LES ABEILLES

Ne perdent en principe pas leur dard : elles ne piquent qu’une seule fois car une partie de leur abdomen est arraché avec le dard entraînant leur mort. (l’aiguillon et la glande à venin accrochées à la peau de la victime  continue ainsi à injecter les réserves de venin)

  • LE BOURDON

Pique mais laisse rarement son dard.

  • LE FRELON

Voisin de la guêpe,  peut piquer plusieurs fois. Ses piqûres sont  très douloureuses et peuvent être dangereuses.

Le frelon a un dard plus long. La piqûre est plus profonde. Le venin peut être injecté directement dans les vaisseaux sanguins, accélérant ainsi la réaction.

  • LES GUÊPES

Perdent leur dard.

A FAIRE :

Retirez rapidement le dard avec l’ongle ou avec le bord non tranchant d’un couteau (en glissant parallèlement à la surface de la peau) ou d’une carte de crédit. N’utilisez pas de pincette, la glande à venin pourrait éclater et libérer encore plus de venin

Leur venin, comme celui de nombreux animaux, est thermolabile, c’est-à-dire détruit par la chaleur. Celle-ci entraine également un afflux de sang qui permet de diluer plus rapidement le venin dans le corps. C’est aussi pour cela que si on approche une source de chaleur de la peau, celle-ci rosit( cigarette, sèche cheveux…) puis appliquer une source froide pour calmer la douleur.

Ôter les bagues en cas de piqûre à la main.

ATTENTION  CONSULTER UN MÉDECIN SI:

Cela gonfle  excessivement : risque d’allergie.

C’est un Enfant qui est piqué.

La piqûre est dans la bouche ou près des yeux .

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR:

  • Ne vous promenez pas pieds nus dans la nature, notamment dans l’herbe.
  • Ne portez pas sur vous des substances susceptibles d’attirer les guêpes et les abeilles (parfums, laques, crème solaire odorante. ..)
  • Évitez bien sûr le voisinage des ruches ou des nids.
  • Ne stationnez pas à proximité de poubelles mal fermées.
  • Choisissez des vêtements de couleurs claires. Évitez les couleurs trop lumineuses pouvant ressembler à celles des fleurs
  • Si un insecte tourne autour de vous, restez calme. Évitez les gestes brusques et repoussez le doucement, évitez les réactions de paniques et d’angoisse.
  • Évitez de boire des boissons dans des cannettes à l’extérieur, car on ne voit pas ce que l’on boit( il parait que les guêpes aiment la bière).
  • Les personnes allergiques devraient avoir une trousse d’urgence composée d’adrénaline injectable (type Epipen® 0.3mg), d’un antihistaminique (par ex du Zyrtec®) et d’un corticoïde oral.  Prévenir aussi l’entourage et les amis de ce risque allergique.
  • La vaisselle transparente permet de repérer la présence éventuelle d’un intrus

REMÈDES DE « GRAND-MÈRE » ANTI-PIQURES :

La citronnelle: (ne permet qu’une protection d’une heure environ contre les piqûres et est déconseillée chez les enfants de moins de 2 ans)

Le bicarbonate : Mélangez dans 3/4 de bicarbonate de sodium avec un 1/4 d’eau. Imbibez un tissu de cette solution et appliquez sur la piqure de moustique.

Le vinaigre : Vous pouvez faire la même chose avec un tissu imbibé de vinaigre blanc (ou bien du citron), qui désinfecte et qui nettoie les plaies.

Les feuilles : Une autre astuce naturelle contre les piqures : prenez une ou deux feuilles de plantain (« mauvaise » herbe très courante), malaxez la entre vos doigts pour faire sortir le jus et frottez-en  généreusement la piqure avec la feuille et le suc.

Faute de plantain, utilisez une, deux ou trois plantes différentes (feuille de pissenlit, trèfle, menthe, rondelle d’oignon…) et frottez les sur la piqure : les sucs vont pour apaiser la démangeaison. L’ail a également des vertus balsamiques.

La chaleur : inactive rapidement les venins et les sensations douloureuses localisées.

Les troubles-fête sans pattes ni ailes !:

  • LA VIPÈRE

Dans nos contrées, c’est le seul serpent dont la morsure soit dangereuse.

A FAIRE :

Allonger la personne pour éviter que le venin ne se diffuse dans l’organisme et utiliser un dispositif d’extraction du venin. Sinon, nettoyer la plaie à l’eau et au savon, désinfecter et refroidir l’endroit pour calmer la douleur. Appeler un médecin.

ATTENTION  NE JAMAIS:

Sucer le venin, inciser la plaie, poser un garrot ou injecter du sérum antivenimeux, ce dernier pouvant provoquer des allergies graves.

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR:

Avoir les pieds et les jambes couverts lorsqu’on se balade dans les broussailles et être munis d’un bâton à agiter devant soi pour effrayer les serpents.

 Les autres troubles-fête :

  • LA BRULURE

A FAIRE :

Refroidir la partie brûlée sous l’eau froide pendant au moins cinq minutes pour stopper la brûlure.

ATTENTION CONSULTER UN MÉDECIN SI :

La surface de la brûlure est plus grande que la paume de la main, si des cloques apparaissent ou si la zone devient blanchâtre.

  • PLAIES, ÉCORCHURES, GRIFFURES:

A FAIRE :

Laver au savon et rincer abondamment.

Veiller à ce que les vaccinations soient à jour, surtout celle contre le tétanos.

ATTENTION SI :

La plaie est profonde : consulter un médecin

 Le trouble-fête « Number one »: le soleil !

  • LE COUP DE CHALEUR:

SIGNES :

Maux de tête, vomissements, température élevée,

A FAIRE :

Abaisser la température à l’aide d’un ;linge humide sur le corps, boire souvent de petites quantités, appeler les urgences

ATTENTION :

Enfants, nourrissons, personnes âgées : sont particulièrement vulnérables.

Aux endroits clos et non ventilés (ex : voiture)

  • LE COUP DE SOLEIL:

SIGNES :

Zones rouge, chaudes, douloureuses.

A FAIRE :

Appliquer une crème analgésique (ex : biafine), des compresses fraiches.

ATTENTION  CONSULTER UN MÉDECIN SI:

Présence de cloques, fièvre et malaises apparaissent.

  • LA DÉSHYDRATATION

SIGNES :

Fatigue et abattement (yeux cernés), troubles de la conscience, sécheresse des muqueuses (langue et lèvres), présence d’un pli cutané (lorsqu’on pince la peau du dessus de la main, celle-ci reste plissée plus longtemps que d’habitude).

A FAIRE :

Donner régulièrement de l’eau fraîche à boire, consulter un médecin.

ATTENTION :

Enfants et personnes âgées particulièrement vulnérables.

Même à l’ombre, ou sous un parasol(les U.V traversent), les enfants doivent porter casquette ou chapeau à larges bords, lunettes, T-shirt et short. Appliquer régulièrement et généreusement une crème solaire spéciale pour les enfants sur toutes les parties non couvertes. Pour les plus grands, comme pour les adultes, il est déconseillé de s’exposer entre 11 et 16 heures, les moments les plus chauds…

  • L’INSOLATION

SIGNES :

Maux de tête, nausées, vomissements, température élevée, pouls ralenti.

A FAIRE :

Placer la personne ou l’enfant à l’ombre, refroidir sa tête avec de l’eau froide, lui donner beaucoup à boire et, comme en cas de coup de chaleur ou de coup de soleil, éviter le soleil les heures qui suivent.

Le trouble-fête honni : La Turista !

La hausse des températures permet aux bactéries de proliférer, notamment dans la nourriture, ce qui peut entraîner des troubles intestinaux. Banal chez un adulte en bonne santé, mais susceptible d’être dangereux pour un enfant).

A FAIRE : Boire beaucoup, mais éviter laitages et jus de fruits.

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR:

Attention à l’eau si vous séjournez à l’étranger (principale source de contamination): pas de glaçons, de l’eau en bouteille uniquement.

Attention aux épices, à l’alcool en trop grande quantité, aux aliment crus ou vendus dans les rues…

Se laver les mains régulièrement (vecteur de bactéries)

Attention à l’alternance :chaud et froid, et au soleil.

Nos Sources: www.santé.planet.fr; www.insectes.org; www.maladies-a-tiques.com; doctissimo.fr; www.poisoncentre.be; sante-medecine-comment-ca-marche.net

 

 

 

Caroline
Merci pour ces conseils très utiles !! Autre truc (pas très glamour mais qui marche) pour ne pas se faire embêter par les trouble-fête à ailes pendant un repas à l'extérieur par exemple : la fameuse bouteille remplie de sirop ou de bière dans laquelle elles se font prendre au piège! Elles sont pas si malignes que ça ces bestioles! :D

Laisser un commentaire

Vous devez être connectée pour poster un commentaire.