Inscription entreprises

Inscription

Pas encore de compte ? Pré-inscrivez-vous !
Un conseiller vous contactera pour valider votre inscription avec vous dans les 48 heures.

Faites connaissance et rapprochez-vous de vos clientes et prospects, d'une manière différente et conviviale :

Devenez le parrain de soirées de nos membres en participant aux soirées LADIES HOUR.
Louez un espace publicitaire en tant que «parrain» de notre site féminin.
Devenez membre de LADIES HOUR, en vous abonnant au site en tant que partenaire.

CIBLEZ, CHOISISSEZ, COMMUNIQUEZ : GAGNEZ du temps.

Selon l'Ipsos, plus de 50% des femmes gèrent l'argent du couple et 80% exercent leur influence sur les décisions d'achats dans le foyer.

Faites des nouvelles rencontres amicales sur notre site 100% féminin.

Répondez aux propositions de sorties organisées près de chez vous par Ladies Hour.

Restez en contact avec vos amies à travers notre plateforme, grâce à votre compte membre.

Je m'inscris

Le 1er site de sortie entre amies

Mettez vous à l'heure des ladies sur ladieshours.com

L'Inscription est gratuite car l'amitié n’a pas de prix !

Vous avez dit Formidable ?

Posté par le 19 novembre 2014, dans la catégorie | 1 Commentaire

Je souhaite vous présenter un livre qui vous parle de vous, qui parle de nous toutes, un livre qui va peut être bouleverser votre vision des choses, probablement vous pousser à vous remettre en question […]

Je souhaite vous présenter un livre qui vous parle de vous, qui parle de nous toutes, un livre qui va peut être bouleverser votre vision des choses, probablement vous pousser à vous remettre en question et très certainement vous touchera d’une manière ou d’une autre. Il s’appelle « La Grève des femmes formidables », il a été écrit par Alexandra Ryckelynck et pointe du doigt une situation qui vous semblera bien familière…

 

10799448_1556574034574991_1194410292_n

Alexandra Ryckelynck, auteure de la Grève des Femmes Formidables.Credit photo: Conciergerie Stanislas

Une jolie rencontre

Assise devant mon ordinateur, ma tasse de café posée en équilibre sur mes dossiers (oui je sais : j’aime vivre dangereusement !) je check mes mails et notifications de réseaux sociaux, mes yeux accrochent ce titre sur fond rose vif, et je vois passer ce titre… « La grève des femmes formidables ».

Piquée par la curiosité, je fais quelques recherches rapides et m’aperçois que l’auteure de ce livre, est une femme lorraine et qu’elle aborde la vie aux multiples facettes de quatre femmes dans notre société actuelle.
Quelques temps après nous nous rencontrons autour d’un café!

Alexandra est une working mum qui a créé son entreprise et mène de front vie personnelle et professionnelle comme beaucoup d’entre nous. Sauf qu’un jour, elle a décidé de se mettre sur pause et de faire grève : de partir une semaine se ressourcer loin de tout et se retrouver avec elle même.
La grève : Une réponse apportée à une situation devenue intolérable et que l’on cherche à renverser…

La « Formidable ‘attitude »

« Tu es formidable » ! On a toutes entendu cette phrase, qu’elle nous ait été destinée ou non.
Formidables, super-héroïnes du quotidien, on essaie toutes de caser 30 heures de to do list,sommeil et repas inclus, dans 24H!
Cette quête de perfection cause généralement notre perte, pourtant nous sommes encore, trop nombreuses à nous entêter et à continuer d’avancer coûte que coûte, tête dans le guidon.

Culpabilité, ton nom est femme…

Dans ma vie personnelle comme professionnelle, j’ai l’immense chance de rencontrer beaucoup de femmes, de recevoir parfois leurs confidences, une chose me frappe à chaque fois : la culpabilité ressentie par toutes…
L’obligation d’être parfaites, la nécessité de réussir est omniprésente tant dans la sphère professionnelle que dans la sphère familiale.La culpabilité est un sentiment très personnel, que l’on peut facilement ressentir même sans le jugement d’autrui.

Les parasites culpabilisants externes :

Nous travaillons, notre job nous prend du temps, on a l’impression (quand d’autres ne nous le reprochent pas) de négliger notre famille et nos amis : Culpabilité !
Nous ne travaillons pas et sommes mères au foyer (par choix ou non) : dans une société ou le travail des femmes est mis en avant : Culpabilité !

Les parasites culpabilisants internes

Ou quand on se « met la pression » nous-mêmes…

Il n’est pas loin le temps ou la place des femmes était à la maison, le poids des discriminations passées est encore présent…
Certaines d’entre nous se sentent obligées de montrer leur gratitude pour tous les combats menées par nos ainées.

Nous nous devons d’être à la hauteur de ces droits chèrement acquis, de nous en monter digne quitte à faire de petits sacrifices…: Culpabilité !
Nous sommes aujourd’hui libres de prendre notre destin à bras le corps : le deal ? s’arranger avec cette histoire de « double journée » sans nous plaindre : on n’y arrive pas ? Culpabilité !
Nous tentons de maitriser au maximum, d’être davantage qu’ « à la hauteur », les problèmes commencent quand l’entourage s’habitue. La barre est à chaque fois plus haute et nous sommes forcées de maintenir le niveau pour ne pas décevoir, être dignes de ce titre même inconsciemment, et c’est l’engrenage…

 

Le risque du Burn out

Nous cherchons sans relâche à tout bien faire, à tout contrôler, à être ces mères idéales fantasmées et on y laisse toutes nos forces. Submergées de fatigue physique et morale, arrive le moment ou nous ne nous relevons pas : c’est le Burn Out qui touche de plus en plus de femmes. Nous ne sommes pas obligées d’être des superwomans !

Le message d’Alexandra

Dans son livre, Alexandra décrit l’histoire de quatre amies, quatre femmes différentes : Emma : femme moderne, fragile et forte à la fois, maman multitâches et femme d’affaire, Andréa : la jolie Bobo, l’amie douce et hyper sensible, Chloé : drôle, sophistiquée, déterminée et sportive, Alice : hyper organisée parfaite épouse, mère et index1femme active.

Elles partent en vacances sans le dire à personne, et font le point sur leur vie
Au fil des pages, on s’attache à elles, on peut parfois se reconnaitre dans une attitude ou une situation qui nous fait sourire ou nous émeut.
En refusant d’en arriver au « pétage de plomb », en se levant pour dire non Alexandra l’a aussi fait pour nous toutes.

En osant parler sur ce sujet et le posant par écrit de manière drôle et légère, elle nous a rendu ce service.
Car nous sommes en grande partie responsables de la situation dans laquelle nous nous trouvons. Nous nous prenons nous même dans nos propres filets.
Lorsque j’ai ouvert ce livre, si vous m’aviez demandé ce qu’était « une femme formidable », je vous aurai répondu : « c’est surtout une étiquette qui nous oblige à être dignes d’un titre qu’on nous impose et dont on doit se monter reconnaissante ; qui nous attire parfois des remarques acides de la part de ceux là même qui nous l’on décerné »
En le refermant, j’ai juste envie de dire : « c’est un très joli compliment qu’on doit simplement apprécier, et qui ne doit surtout pas nous enfermer dans le perfectionnisme à tout prix ».
Merci Alexandra d’avoir osé dire tout haut ce que nombreuses d’entre nous vivent tout bas.

Et vous? qu’en pensez vous? je déclare les commentaires sur le sujet: ouverts! 😉 

Alors ne  culpabilisez plus et suivez le conseil d’Alexandra: prenez du temps pour VOUS!

Murielle

La grève des femmes formidables est disponible:

Biographie d’Alexandra

Pour visionner les épisodes du Blog des femmes formidables cliquez ici!

Une rencontre entre Alexandra Ryckelynck et vous est prévue le 16 décembre prochain à l’Opéra Café: Save the date!

Murielle
Chères Ladies,
partagez avec nous toutes, vos avis sur la question, vos victoires, vos doutes...
quand avez vous décidé de dire non, comment cela s'est il passé?

Laisser un commentaire

Vous devez être connectée pour poster un commentaire.